Un coeur greffé alors qu'il avait cessé de battre !

Un coeur greffé alors qu'il avait cessé de battre !
Le 28/03/2015 à 03:28 par Robertlemiro

Vu Favoris Temps moyen
834 0 01 min 00
C'est une grande première en Europe, des chirurgiens britanniques ont réussi la greffe d'un coeur qui avait cessé de battre. Une technique qui pourrait permettre une très nette augmentation des organes disponibles pour une greffe dans les années à venir !

La médecine fait des progrès tous les jours et c'est cette fois à l’hôpital Papworth, à Cambridge, en Angleterre, qu'une grande première européenne a eu lieu. Il s'agit de la transplantation d'un coeur en provenance d'un donneur dont les organes vitaux ne fonctionnaient plus.

Première fois en Europe !

C'est donc la première fois en Europe qu'un coeur issu d'une mort cérébral mais qui ne bat plus est greffé, mais des chirurgiens australiens avaient déjà réalisé cet exploit en Octobre 2014 en transplantant 3 coeurs qui avait cessé de battre. Les chirurgiens britanniques sont donc les premiers en Europe.
Pour cette opération, le coeur a été prélevé sur un patient dont les organes vitaux ne fonctionnaient plus. 5 minutes après que le patient soit déclaré cliniquement mort, les chirurgiens ont relancé les battements avant de placer le coeur dans une boite spécialement conçue. Une boite à la température similaire à celle d'un corps humain et qui offre sang et nutriments dont le coeur a besoin pour attendre la transplantation.

Une fois dans sa boite, le coeur a attendu 3 heures avant que les chirurgiens ne le transplantent sur un autre patient. Un Londonien de 60 ans qui se remet actuellement de son opération qui s'est déroulée sans aucune complication, d'après les médias britanniques.

Plus 25% de coeurs disponibles pour une greffe

Alors qu'il faut attendre actuellement plusieurs mois, quand on est inscrit sur une liste en attente d'une greffe d'un coeur, cette technique pourrait ouvrir de nouvelles possibilités pour la médecine française. Jusqu'à présent, personne ne prélevait d'organes vitaux quand ceci n'étaient plus en activités, question de sécurité, mais tout pourrait bien changer.

Ainsi, d'après les spécialistes, le nombre de coeurs, disponibles pour une transplantation, pourrait augmenter de 25% et permettre de trouver une solution à la pénurie qui touche actuellement la France.
1Top
0Flop

Réactions



Vous devez être inscrit pour commenter cet article
Il y en a pour quelques secondes et donne accès à de nouvelles fonctionnalités.

Dans le même style

... Ou pas!