Rachat et augmentation de 55 fois le prix d'un médicament

Rachat et augmentation de 55 fois le prix d'un médicament
Le 23/09/2015 à 22:15 par Robertlemiro

Vu Favoris Temps moyen
1461 0 01 min 00
Un grand patron américain, PDG d'un groupe pharmaceutique, a racheté les droits sur une molécule indispensable pour lutter contre le paludisme ou la toxoplasmose et a augmenté son prix de vente de 5500% !

Il est difficile de penser à s'enrichir sur le dos des autres, et encore plus des malades, pour bon nombre de personnes sur cette planète, mais certains n'en ont que faire. C'est le cas de Martin Shkreli, PDG du groupe Turing Pharmaceuticals, qui a racheté tout récemment les droits sur la molécule pyriméthamine, qui permet de lutter contre le paludisme ou la toxoplasmose, et qui est à l'origine du médicament Daraprim. Un médicament indispensable et sur la liste des médicaments essentiels de l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé).

Une source de bénéfices avant tout

Mais chez Martin Shkreli, médicament essentiel ou pas pour la population, la santé c'est avant tout une source de bénéfice, le bien-être de ses congénères passent après le sien et c'est pourquoi, il a décidé d'augmenter le prix de vente de la molécule de 5500%. Ainsi, le comprimé de Pyriméthamine (Daraprim) est passé, aux Etats-Unis, de 13,5 dollars à 750 à la vente, alors qu'il est produit pour un seul malheureux dollar.

Pour lui, ce n'est pas une augmentation démesurée, c'est une simple remise à niveau, car l'entreprise qui fabriquait avant ce médicament le donnait à ses yeux. Il est allé jusqu'à formuler un exemple complètement idiot lors d'une interview sur la chaîne NBC où il a déclaré "C'est comme si nous avions racheté les droits de vente sur une Aston Martin que l'on vendait au prix d'une mobylette. Aujourd'hui, nous la vendrions au prix d'une Toyota". La santé pour lui n'est qu'un business et le fait d'augmenter ainsi les tarifs n'est pas un crime. Bien sûr que non, d'autres l'ont fait avant lui et le feront après, alors à quoi bon être honnête et prévenant envers son prochain quand on peut avoir les poches pleines ?

Pour lui, cette augmentation de 13,5 à 750 dollar permettra juste de faire de bons bénéfices et non pas, non surtout pas, des bénéfices ridiculement élevés.  Il n'y a pas à dire, ce monsieur de 32 ans vit vraiment dans un autre monde. Un monde où la justice américaine laisse faire et ne lui reproche rien. Toutefois, certains politiques se sont déjà élevés contre cette pratique et il est fort probable que cela change à l'avenir, afin qu'on ne puisse voir de nouveau de tels inepties se reproduire.

Une baisse à venir, ridicule surement

De son côté, le jeune PDG a annoncé qu'une baisse va être étudiée et appliquer à ce nouveau tarif, suite à la colère des américains quand ils ont découverts la hausse. Bien sûr, il s'est bien caché d'annoncer la véritable couleur de la baisse. On peut parier facilement que celle-ci sera ridicule. Espérons que le gouvernement américain fasse quelque chose et vite !

En France, cela ne pourrait arriver, les prix des médicaments, remboursables seulement, sont, fort heureusement, contrôlé par le CEPS, du Ministère de la Santé, via une convention avec les laboratoires. Ils sont aussi fixés par certains arrêtés ministériels. Un fonctionnement qui évite ce type de dérives que l'on vient de le voir aux Etats-Unis.
1Top
0Flop

Réactions



Vous devez être inscrit pour commenter cet article
Il y en a pour quelques secondes et donne accès à de nouvelles fonctionnalités.

Dans le même style

... Ou pas!