Premier échec pour LDSD, la soucoupe volante de la NASA

Premier échec pour LDSD, la soucoupe volante de la NASA
Le 29/06/2014 à 23:43 par Robertlemiro

Vu Favoris Temps moyen
3864 0 00 min 57
La NASA, l'Administration nationale de l'aéronautique et de l'espace américaine, testait samedi 28 Juin 2014, un dispositif qui permettrait à l'avenir d'envoyer de lourdes charges et des hommes sur Mars. Il est actuellement impossible d'envoyer de telles charges, mais il y a de fortes chances pour que cela change rapidement !

La NASA travaille actuellement sur ce nouveau dispositif qui permettrait de poser sur la planète Mars des engins de plus de 900kg, le maximum actuellement qu'il est possible de poser en sécurité sur Mars, le dispositif actuel ne permettant pas plus. Le premier essai de ce nouveau dispositif s'est déroulé samedi à Hawaï mais le résultat n'a pas été à la hauteur des attentes avec quelques soucis qui n'ont pas permis de poser en sécurité les capsules de test.

Ce nouveau dispositif est en fait une soucoupe volante du nom de LDSD (Low-Density Supersonic Decelerator) et qui, grâce à un système de ralentisseur gonflable jaune visible sur les bords de l'appareil, permettra d'atterrir sur Mars avec de lourdes charges. Cette nouvelle technologie devrait ralentir les engins qui arrivent à une vitesse supersonique pour se poser sur Mars et ainsi permettre d'envoyer du matériel en conséquence et des hommes sur la planète rouge.

Des essais convaincants, mais pas que...

Malheureusement, lors des essais réalisés samedi, tout se déroulait bien au début, mais la fin n'a pas été convaincante. La soucoupe volante a été envoyée à plus de 55km de la terre afin de réaliser ces tests dans une atmosphère similaire à celle que l'on trouve sur Mars. Une fois là haut, celle-ci a été propulsée par un moteur fusée jusqu'à la vitesse de 4650 km/h (Mach 4) afin de tester réellement cette nouvelle technologie de ralentissement pour atterrissage. Les ralentisseurs se sont alors gonflés et ont permis comme prévu de ralentir l'engin jusqu'à 3000km/h (Mach 2.5) afin que le nouveau parachute supersonique de 33 mètres prenne le relais. Mais c'est là que l'expérience n'a pas fonctionné, celui-ci ne s'est pas ouvert.

La NASA a donc essuyé un premier échec avec cette nouvelle technologie mais ne baisse pas les bras. Deux autres tests devraient être menés avec cette soucoupe volante LDSD. 
2Top
2Flop

Réactions



Vous devez être inscrit pour commenter cet article
Il y en a pour quelques secondes et donne accès à de nouvelles fonctionnalités.

Dans le même style

... Ou pas!