Résultat & classement de l'étape 16 du Tour de France 2014

Résultat & classement de l'étape 16 du Tour de France 2014
Le 22/07/2014 à 17:09 par Robertlemiro

Vu Favoris Temps moyen
15680 0 00 min 41
L'étape 16 du Tour de France 2014 emmenait les coureurs de la Grande Boucle entre Carcassonne et Bagnères-de-Luchon pour la plus longue étape du Tour 2014 avec 237,5km au programme et de beaux cols en fin d'étape !

Cette étape était très attendue avec l'arrivée du peloton du Tour de France dans les Pyrénées et la première difficulté pyrénéennes avec l'ascension du Port de Balès classé en "Hors catégorie" et qui intervient à la fin de la plus longue étape du Tour de France 2014. Un véritable morceau dans laquelle les coureurs ont souffert en plein soleil et pas moins de 26° à l'ombre.

Une longue étape qui a vu la plus grosse échappée qui a compté le plus d'écart avec le peloton allant jusqu'à 12 minutes d'avance. C'était donc l'étape la plus plus dans tous les sens du terme et celle que l'on destinait à Thomas Voeckler qui a gagné en 2010 et 2012 à Bagnères-de-Luchon dans des conditions similaires à celles d'aujourd'hui.

Une très grosse échappée avec une énorme avance

Partie dès les premiers kilomètres, cette échappée a grossi tout au long de l'étape afin d'atteindre, dans les 100 derniers kilomètres, pas moins de 21 coureurs pour la plus grosse échappée du Tour de France 2014. Une échappée qui a compté jusqu'à plus de 12 minutes d'avance avant d'attaquer les 50 derniers kilomètres.

Pendant que l'échappée se formait devant, derrière, le peloton connaissait quelques soucis avec la perte, au kilomètre 50, d'une cinquantaine de coureur avec notamment le maillot vert, Peter Sagan. Un groupe distancé de plus d'une minute mais qui a réussi à revenir petit à petit sur le peloton afin de le réintégrer alors que l'échappée était formée pour de bon et partait à l'assault des Pyrénées avec 4 minutes d'avance.

L'échappée du jour était composée de 14 équipes et 21 coureurs avec Bernhard Eisel et Vasil Kiryienka (Sky), Jon Izaguirre (Movistar), Michael Rogers (Tinkoff), Micha? Kwiatkowski et Jan Bakelants (OPQS), Samuel Dumoulin et Matteo Montaguti (AG2R), Tom-Jelte Slagter (Garmin), José Serpa (Lampre), Jérémy Roy (FDJ), Tony Gallopin (Lotto), Greg Van Avermaet (BMC), Kévin Reza, Cyril Gauthier et Thomas Voeckler (Europcar), Michael Albasini et Jens Keukeleire (Orica), Roger Kluge (Iam) et les deux coureurs du team Bretagne, Florian Vachon et Anthony Delaplace.

A 35km de l'arrivée, l'écart ne bougeait plus et la belle opération du jour était pour Michal Kwiatkowski, 19ème au classement général, qui avait la possibilité de rentrer dans les 10 au général avec son retard de seulement 19 minutes.

Dernière difficulté, l'échappée explose, le peloton aussi

Dès l'attaque du Port de Balès, l'échappée perd son premier coureur avec Roger Kluge (Iam) qui ne peut suivre le rythme imposé par les Jérémy Roy. 32km de l'arrivée et encore 11:45 d'avance alors que le peloton accélère.

Un kilomètre plus loin, à 10km du haut de cette dernière difficulté, l'échappée commence a exploser et perd plusieurs coureurs avec Dumoulin, Eisel, Albasini, Delaplace, Vachon... Il ne restait dès lors plus que 12 coureurs dans l'échappée du jour. Pendant ce temps, le peloton revenait à moins de 11 minutes.

Michal Kwiatkowski pouvait espérer remonter au classement général mais celui-ci a fini par craquer et se faire lâcher par la tête de course à 28km de l'arrivée.  Il n'était pas seul et sur une accélération de Michael Rogers, l'échappée se retrouvait avec 7 coureurs, Michael Rogers, Greg Van Avermaet, Cyril  Gauthier, Thomas Vockler, Vasil Kiryienka, Jon Izaguirre et José Serpa. Plusieurs attaques et accélération ont secoué l'échappée pendant ce temps avec Thomas  Vockler et ensuite José Serpa, mais aucun n'a réussi à s'échapper.

Un kilomètre plus loin à 26km de l'arrivée, Thomas Vockler remettait le couvert et partait seul à 5km du sommet avant d'être repris par José Serpa qui était très en forme. L'échappée ne comptait plus que 4 coureurs avant que Vockler ne remette de nouveau cela puis ensuite Cyril Gauthier qui réussi finalement à partir seul.

Derrière, le peloton a attaqué cette difficulté à son tour et complètement explosé avec un peu plus de 10 coureurs dans celui-ci. Une fin d'étape qui était très difficile. A noter que le maillot du meilleur grimpeur, Joachim Rodriguez a été distancé tout comme Pierre Roland (10ème), Jurgen Van den Broeck (11ème) et Tejay van Garderen (5ème).

A 24km de l'arrivée, Cyril Gauthier est repris en tête de course et distancé par Rogers, Vockler et Serpa.  Ses accélérations et sa tentative de partir seul lui ont coûté cher.

Thibault Pinot crée la surprise !

A 22km de l'arrivée, Thibaut Pinot a pris les choses en main dans le peloton et lance une attaque que seuls Nibali, Gadret et Valverde auront pu suivre. Malheureusement pour les français, Romain Bardet, actuellement 3ème au général, n'a pas pu suivre. Thibaut Pinot prenait la une grosse option pour le podium finale et le maillot blanc de meilleur jeune.

A quelques kilomètres du sommet, Thibault Pinot lançait une nouvelle attaque et c'est Alejandro Valverde qui ne pouvait suivre alors que Vincenzo Nibali craquait à son tour mais au sommet, celui-ci allait revenir dans la descente. 

Attention à demain, Thibaul Pinot est en forme et la grosse étape de montagne entre Saint-Gaudens et Saint-Lary Pla d’Adet pourrait lui sourire !

Une descente à ne pas rater en direction de l'arrivée

Après une montée très difficile pour les coureurs, la descente vers l'arrivée s'annonçait être tout aussi difficile avec une échappée à 5 coureurs devant avec le retour de Gauthier et Kiryienka (Pplus de 8 minutes d'avance) et derrière, Thibault Pinot était repris par Nibali, Valverde et les quelques rescapés pour un finish qui ne changera plus rien pour eux. Le suspens restait intact devant pour la victoire entre 5 coureurs.

A l'avant de la course, Gauthier était parti seul dans la descente et Rogers parti en contre l'a rattrapé à 4km de l'arrivée et est parti seul ensuite vers la ligne d'arrivée avant que le français ne soit repris par les 3 autres coureurs de l'échappée.

C'est donc Michael Rogers qui s'impose sur la plus longue étape du Tour de France, comme il a remporté la plus longue du Tour d'Italie, et qui devance à l'arrivée Thomas Vockler et Vasil Kiryienka.

Les faits importants du jour

  • Abandon du champion du monde Rui Costa (Lampre) au départ de l'étape suite à une broncho-pneumonie
  • Abandon de Simon Yates (Orica) avant le départ
  • Romain Bardet perd sa troisième place et Tejay van Garderen sa 5ème
  • Thibaul Pinot en très grande forme

Classement de l'étape 16 et au général

3Top
0Flop

Réactions



Vous devez être inscrit pour commenter cet article
Il y en a pour quelques secondes et donne accès à de nouvelles fonctionnalités.

Dans le même style

... Ou pas!