Le crédit à la consommation n’a pas atteint le pic de 2008

Le crédit à la consommation n’a pas atteint le pic de 2008
Le 23/08/2016 à 18:25 par Robertlemiro

Vu Favoris Temps moyen
1955 0 01 min 52
Certes, les acteurs de ce secteur estiment que l’engouement est à nouveau au rendez-vous, mais il est judicieux d’être prudent avec ces statistiques. En effet, les Français ont renoué avec cette forme de prêt, mais la tendance de 2008 n’a pas été retrouvée.

Le niveau d’activité est globalement faible

Avant que la crise frappe de plein fouet la France et plus largement l’Europe, le secteur avait le vent en poupe. Les pourcentages étaient relativement attractifs, ce qui se traduisait par une hausse de la consommation. Lorsque les difficultés ont commencé à impacter le quotidien des Français, ils ont mis de côté les projets et ce coup de frein a été négatif pour le domaine des crédits à la consommation. Il aura fallu attendre près de huit années pour que le contexte redevienne intéressant pour les acteurs de ce marché. Les chiffres doivent tout de même être pris avec des pincettes, car, par rapport à 2008, les statistiques affichent moins 15.6%.

Les professionnels insistent sur le fait que la tendance se redresse au fil des mois, mais en ayant une vision globale, le niveau d’activité est encore faible.

Depuis un an, le prêt à la consommation redevient séduisant

De plus, un seul grain de sable pourrait enrayer durablement la machine et provoquer à nouveau une chute des taux. Dans tous les cas, une hausse de 6.7% a été observée par rapport à Juin 2015, cela montre que l’envie des Français est de retour. Ils ont également des outils plus performants, il y a huit ans, ils n’étaient pas disponibles.

Aujourd’hui, ils ont la particularité de maîtriser parfaitement le secteur en ayant recours à diverses astuces afin de réaliser des économies tout en concrétisant leurs projets. Pour cela, ils optent pour un simulateur de crédit consommation. Ce dernier a la possibilité d’être intuitif, il suffit de renseigner le montant souhaité pour obtenir une proposition adaptée à la situation.

Les ventes de voitures profitent à ce domaine

Les Français sont ainsi en mesure de concrétiser leurs volontés, mais c’est surtout le marché de l’automobile qui a dopé les souscriptions. Avec la recrudescence de promotions et de publicités attractives, les constructeurs ont su renouer avec une tendance favorable qui a donc profité au secteur du prêt à la consommation. Depuis le début de l’année 2016, une nette augmentation du nombre d’immatriculations a été au rendez-vous, les chiffres montrent une hausse de plus de 30%.
1Top
0Flop

Réactions



Vous devez être inscrit pour commenter cet article
Il y en a pour quelques secondes et donne accès à de nouvelles fonctionnalités.

Dans le même style

... Ou pas!