3 conseils pour réduire le coût de son crédit immobilier

3 conseils pour réduire le coût de son crédit immobilier
Le 08/01/2018 à 16:33 par margot

Vu Favoris Temps moyen
694 0 01 min 00
Le grand saut se prépare : l’achat de votre premier logement ! Mais avant de partir bille en tête, voici 3 conseils pour vous accompagner et réduire le coût de votre crédit immobilier.

Emprunter à taux fixe

Le prêt à taux fixe permet la maîtrise de son budget. Il s’adapte à vos revenus. Lors de la signature d’un crédit ou prêt immobilier, vous vous engagez sur le long terme et cela peut se révéler judicieux.

Ce prêt à taux fixe signifie un financement libre, pendant toute la durée de votre prêt, pour en maîtriser le coût. Cela peut faciliter les remboursements car vous avez la possibilité d’augmenter, de diminuer ou même reporter vos remboursements en fonction de l’évolution de vos revenus. Il est aussi tout à fait possible d’adapter vos mensualités avec des paliers se basant sur votre situation personnelle.

Plaire à votre banquier

Si vous avez de bonnes relations avec votre banquier, c’est le moment d’en user et d’en abuser en prenant rendez-vous. Arrivez à votre rendez-vous, préparé au maximum, avec toutes les informations nécessaires comme vos fiches de paye.

Si vous avez un CDI, votre dossier sera apprécié par la banque. Si ce n’est pas votre cas, cela demandera juste un peu plus de temps.

A savoir que mieux votre dossier sera monté, moins cela demandera de rendez-vous en tête-à-tête avec votre banquier : ainsi vos frais de dossier seront moindre.

Dans tous les cas, n’oubliez pas que votre banquier a besoin d’être rassuré au sujet de votre condition financière. En effet, la banque ne prend pas de risque.

Maîtriser les frais de notaire

Vous avez toujours la possibilité de négocier les frais sur le compromis de vente et la promesse de vente auprès du notaire. Lorsque le notaire est à l’origine de la promesse de vente ou du compromis, aucun surcoût n’est exigible. Et si jamais le notaire venait à appliquer un surcoût, il est tout à fait possible de négocier ce dernier ou tout simplement de le faire annuler.

Et concernant les frais d’acquisitions :
  • un bien immobilier neuf : les frais de notaire représentent généralement 2% du prix d’achat
  • un bien immobilier ancien : les frais de notaire s’élèvent à 7% du prix du bien acheté

Lors de la signature de votre prêt immobilier, votre banquier vous proposera de nombreux services en sus, comme l’assurance multi-risques habitation. Soyez attentif et intéressez-vous à toutes ces propositions. En effet, cela peut être utile de regrouper plusieurs assurances au sein de votre banque et vous pourrez ainsi négocier un petit geste commercial sur votre prêt.
1Top
0Flop

Réactions



Vous devez être inscrit pour commenter cet article
Il y en a pour quelques secondes et donne accès à de nouvelles fonctionnalités.

Dans le même style

... Ou pas!