Facebook assouplit ses règles et dit oui à l'utilisation des pseudonymes !

Facebook assouplit ses règles et dit oui à l'utilisation des pseudonymes !
Le 03/10/2014 à 00:05 par Robertlemiro

Vu Favoris Temps moyen
5709 0 01 min 00
Alors que le célèbre réseau social américain a toujours exigé que les internautes s'inscrivent à son service avec leur véritable nom, aujourd'hui, suite à la pression de la communauté transexuelle aux Etats-Unis, Facebook a fini par lâcher prise et a annoncé, mercredi, que l'utilisation de pseudonymes devenaient possible. Une avancée après des années d'attente de la part de ses utilisateurs, il était temps !

Tous ceux qui n'avaient pas joué le jeu lors de leur inscription sur Facebook en ne s'inscrivant pas avec leur véritable identité n'ont plus de raison d'avoir peur. Il n'y a plus à craindre de se lever un beau matin et voir son compte suspendu et finalement perdu car vous ne souhaitez pas fournir votre véritable identité. Peu importe les raisons, il était impossible d'échapper à la règle, une fois pris, la partie était perdue.

Mais depuis quelques jours, grâce à la pression des drag queens et kings américains, le réseau social de San Francisco a fini par céder et autorise maintenant ses utilisateurs à utiliser des pseudonymes. C'est maintenant l'heure pour ceux qui utilisent leur véritable identité, qui n'ont pas déjà changé trop de fois de nom, de pouvoir choisir entre continuer ainsi ou de pouvoir retrouver son pseudo.

Quoi qu'il en soit vous êtes prévenu, fini l'obligation de la véritable identité sur Facebook ! 

Afficher son vrai nom, une sécurité pour la communauté

D'après le géant américain, si il vous demande que vous mettiez de vraies informations et surtout votre nom et votre prénom, ce n'est que pour une seule chose, garantir plus de sécurité à la communauté. On peut aisément comprendre le raisonnement.

Il est vrai qu'en ayant un compte sous un pseudonyme, qui ne dévoile en rien l'identité de la personne, le risque est plus grand de voir apparaître des problèmes. Qui ose faire du tord, répandre des rumeurs et ne pas être droit quand son vrai nom est étalé en toute lettre sur la toile ? Peu de personnes... Même si ce n'est pas pour cette raison, cela leur fait une excuse tout ce qu'il y a de plus valable.

A noter cette déclaration amusante d'une personne chez Facebook : "notre politique n'a jamais été de demander à chacun d'utiliser son vrai nom. L'esprit de notre politique est que chacun utilise le nom qu'il utilise dans la vraie vie". Il faudrait qu'il nous explique comment avoir une identité dans la vie réelle qui soit la même que sur notre carte d'identité, sans que celle-ci soit notre véritable identité. Franchement, balèze les mecs chez facebook !

Comment Facebook a t-il pu céder ?

Partie de quelques personnes qui se sont vus bloquer leur compte, cette histoire a eu vite fait de se répandre et rallier de nombreuses personnes de la communauté transexuelle américaine contre Facebook qui se plaignaient de mesures discriminatoires. Effectivement, demander à une femme sa carte d'identité où se trouve un prénom masculin peut-être humiliant et c'est là dessus que cette communauté s'est appuyée.

Les plaintes n'ont cessé de croître et ont fini par rassembler plus de 100 associations dans cette lutte contre Facebook. Un poids acquis qui avait vite fait de faire plier le mastodonte américain. Pour une fois, Facebook allait faire des excuses et faire machine arrière sur l'utilisation des pseudonymes.

Une "guerre" qui ne concernent pas que les transexuels et qui ennuie tout le monde depuis que le réseau social est devenu populaire. Qui n'a pas pester contre l'obligation de donner son nom et son prénom et des dizaines d'informations sur un site où cela ne semblait pas être utile ? Cette fois c'est bon, il n'y aura plus besoin de sortir sa véritable identité, nous pourrons avoir l'identité numérique que nous désirons, au moins sur Facebook !  
3Top
0Flop

Réactions



Vous devez être inscrit pour commenter cet article
Il y en a pour quelques secondes et donne accès à de nouvelles fonctionnalités.

Dans le même style

... Ou pas!