L'Espagne corrige l'Irlande

L'Espagne corrige l'Irlande
Le 15/06/2012 à 02:10 par tidjegwada

Vu Favoris Temps moyen
1255 0 02 min 37

Dans une ambiance de feu l’Irlande a été corrigée par l’Espagne victoire 4-0 buts de Torres (4, 70) Silva (49) et Fabregas (82)


Un sursis en première période

 

Vicente Del Bosque a été beaucoup critiqué en Espagne à cause du match contre l’Italie qui s’était terminé sur un nul car il n’y avait aucun avant centre dans son dispositif en 4-3-3. Il a donc décidé de titulariser pour ce match Fernando Torres à la place de Fabregas en pointe de l’attaque.

Grand bien lui en a pris puisque malgré les nombreuses contre performance cette saison on a enfin retrouvé le grand Fernando Torres qui avait permis à l’Espagne de remporter l’euro 2008.

Dès la 4ème minute de jeu il a fait trembler les filets. Après avoir récupéré un ballon qui trainait dans la surface irlandaise il fusille Shay Given d’un boulet de canon, imparable.

La domination de l’Espagne (j’ai failli dire le barça) est telle qu’on se demande comment les irlandais ont fait pour maintenir le score à 1-0. En faite oui, on sait comment, c’est grâce au talent de Shay Given, le gardien Irlandais qui permet à son équipe de rester en vie à ce moment du match, malgré les 72% de possession de balle des ibériques.

 

La démonstration espagnole

 

La seconde période sera menée tambours battant par les espagnols, et comme un signe du destin les filets irlandais trembleront encore une fois à la 4ème minute. Silva récupère au niveau du point de penalty un ballon mal repoussé par les irlandais, puis après 1, 2, 3 feintes, caresse le cuir du gauche au ras du poteau que Given trop court ne peut repousser.

Les irlandais, pourtant courageux en défense et volontaires dans l’effort essaieront de procéder par contre pour réduire le score mais n’y arriveront pas.

A la 70ème minute Torres, réalisant une partie pleine viendra crucifier les malheureux irlandais en réalisant un doublé ; bien servi par David Silva en profondeur il place le ballon entre Given et son poteaux gauche dans l’angle fermé.

Fabregas, qui avait remplacé Torres peu après le troisième but viendra alourdir la marque d’une frappe lourde du droit vers le côté opposé bien servi encore une fois par David Silva qui réalise sans doute là sa meilleure prestation avec l’équipe d’Espagne. Son bilan : 1 but et 2 passes décisives.

  
Fernando Torres célébrant son doublé

 

Des chiffres qui donnent le tournis

 

L’Espagne termine cette rencontre en réussissant 92% de ses passes et avec une possession de balle de 66%. Elle a aussi frappé 26 fois au but et cadré 20 fois cela permet de mieux comprendre la prestation de Shay Given qui a évité à son équipe de recevoir l’une des plus grande correction de l’histoire de l’euro. En face l’Irlande n’a cadré que quatres frappes, ça se passe de commentaire.

Après un tel match l’Espagne est clairement le plus grand prétendant à sa succession et il faudra être très fort pour les empêcher de remporter cet euro quand la finition vient se rajouter à leur domination dans le jeu, cette équipe, à l’image du FC Barcelone et du Réal qui représente l’essentiel de son effectif, paraît imbattable.

1Top
0Flop

Réactions



Vous devez être inscrit pour commenter cet article
Il y en a pour quelques secondes et donne accès à de nouvelles fonctionnalités.

Dans le même style

... Ou pas!