La Grèce reste dans l'Euro

La Grèce reste dans l'Euro
Le 17/06/2012 à 02:30 par CartonDeRouge

Vu Favoris Temps moyen
290 0 02 min 35
Alors que l'avenir européen de la Grèce est incertain, ce pays en pleine crise économique s'est offert un petit rayon de soleil par le biais du football en se qualifiant pour les quarts de finale de l'Euro 2012, grâce à une victoire de l'équipe nationale 1-0 contre la Russie.

Qui l'eût cru ? La Grèce nous a refait le coup de 2004 en se qualifiant in extremis pour les quarts de finale de l'Euro 2012 et en sortant ainsi, la grande favorite de ce groupe A, la Russie. Un match nul arraché face à la Pologne dès le premier match, une défaite logique face à la République Tchèque lors du deuxième match et une victoire pour conclure le tout contre la Russie aura suffi pour terminer deuxième du groupe.

La première période a été totalement dominée par l'équipe russe. Les occasions que se sont procurés Arshavin, Kerzhakov et Zhirkov n'ont pas permis à la "Sbornaïa" d'ouvrir le score. Alors que les deux équipes attendent patiemment que l'arbitre siffle la fin de la première période, une grossière erreur du défenseur russe Ignashevitch lance Karagounis dans la surface qui trompe alors d'une frappe sèche Malafeev. 1-0 pour les Grecs, c'était seulement leur deuxième frappe cadrée dans ce match. 

Inutile de vous préciser que la Grèce s'en sort très bien avec ce but et cet avantage au score à la pause. Dominée pendant 45 minutes, elle a su se montrer plus réaliste que son adversaire du soir. La deuxième mi-temps s'équilibre au niveau du jeu. La Grèce se voit même refuser un penalty à la 61e minute lorsque le buteur Karagounis s'effondre dans la surface. L'arbitre sort le carton jaune pour simulation, Karagounis ne disputera pas les quarts de finale. Triste pour lui, quand on sait que le probable adversaire des quarts sera l'Allemagne.

Les grecs jouent libérés. Sur un coup franc bien placé, Tzavellas enroule parfaitement son ballon et trouve la transversale de Malafeev à la 71e. La Russie s'expose aux contres grecs, mais lance toutes ses forces vers l'attaque pour marquer ce petit but, synonyme de qualification. Auteur d'une remarquable prestation face à la République Tchèque lors du premier match (4-1) et d'un match séduisant face à la Pologne (1-1), la Russie, grande favorite de ce groupe, ne parvient pas à déjouer les plans grecs. Dernière grosse occasion à la 83e, une tête de Dzagoev flirte avec le poteau de Sifakis. 

Rien n'y fait, les dieux de l'Olympe sont derrière la Grèce ce soir. Quand l'arbitre siffle la fin du match, c'est tout le peuple grec qui exulte. Une joie immense qui vient contraster avec les graves problèmes que traverse le pays actuellement et qui nous rappelle à tous et à toutes, que le sport peut parfois apporter le bonheur dans un pays en pleine souffrance...

Buteur : Kragounis (47e - Grèce) 

Classement final groupe A :

1- Rép.Tchèque 6 pts (diff -1)
2- Grèce           4 pts  (diff 0)
3- Russie           4 pts (diff +2)
4- Pologne        2 pts (diff -1)

(Rappel : si deux équipes ont le même nombre de points, on les départage en fonction des confrontations directes et ensuite en fonction de la différence de buts)
1Top
0Flop

Réactions



Vous devez être inscrit pour commenter cet article
Il y en a pour quelques secondes et donne accès à de nouvelles fonctionnalités.

Dans le même style

... Ou pas!