Qui l’eut cru, le déficit, s’il est foncier, c’est rentable.

Qui l’eut cru, le déficit, s’il est foncier, c’est rentable.
Le 05/01/2017 à 12:55 par Robertlemiro

Vu Favoris Temps moyen
1044 0 01 min 12
Si vous pensez que pour s’enrichir, il suffit de gagner plus d’argent, vous avez tort. Une autre façon d’investir et de rentabiliser son investissement, c’est le déficit foncier.

Le déficit foncier, comment ca fonctionne ?

On peut bénéficier du déficit foncier lorsque le montant des charges liées à la rénovation du bien est supérieur à celui des revenus locatifs. On déduit les charges des revenus fonciers et si le résultats est négatif, c’est un déficit foncier, dont le montant peut être déduit des impôts sur le revenu. Les charges déductibles concernent les travaux de rénovation, de remise en état, d’entretien, la taxe foncière, mais également les intérêts du prêt immobilier éventuellement engagé pour l’acquisition de ce bien. La déduction est limitée à 10700 euros par an. Si le déficit foncier excède ce montant, il est possible de le reporter pendant les dix années qui suivent.

Les conditions d’obtention

Dépenser plus que ce qu’il rapporte pour rénover un logement, ça ne suffit pas. Il faut également remplir certaines conditions. Il faut notamment opter pour le régime fiscal “du réel” et avoir un revenu foncier supérieur à 15000€ par an. Le bien immobilier doit être loué à usage d’habitation pour une durée minimum de trois ans et, bien évidemment, il faut impérativement fournir tous les justificatifs concernant les dépenses engendrées par la rénovation.

2017 année fiscale blanche, ca change quelque chose ?

À partir de 2018, les impôts seront collectés “à la source”. C’en sera donc la fin des déclarations de revenus décalées d’un an. La mise en place d’un tel dispositif entraînera, selon toute probabilité, une année fiscale blanche, ou presque. Concrètement, et à moins que l’élection de 2017 ne remette le projet en cause, ça veut dire que les revenus de 2017 ne seront pas comptabilisés dans le calcul de l’impôt.

C’est là qu’il y a un hic pour le déficit foncier, car qui dit pas d’impôt dit pas de réduction, et donc pas d’avantage fiscal. Il est possible que le gouvernement décide de reporter 50% de l’effet du déficit foncier sur l’impôt de 2018. Toutefois, les problèmes et avantages que pourrait entraîner une année fiscale blanche sont encore incertains et l’investissement en déficit foncier reste, à ce jour, un procédé largement utilisé par la plupart des investisseurs.
1Top
0Flop

Réactions



Vous devez être inscrit pour commenter cet article
Il y en a pour quelques secondes et donne accès à de nouvelles fonctionnalités.

Dans le même style

... Ou pas!