Le Burn-out, bientôt maladie professionnelle ?

Le Burn-out, bientôt maladie professionnelle ?
Le 08/12/2014 à 03:30 par Robertlemiro

Vu Favoris Temps moyen
2692 0 01 min 00
Alors qu'on nous demande toujours plus, toujours mieux et que l'on soit toujours plus rentable pour l'entreprise quand on n'est qu'un simple employé, les français sont de plus en plus exposés au burn-out, l'épuisement professionnel, cette maladie qui nous rend la vie impossible et conduit parfois au drame. 26 députés se sont unis afin que cette maladie soit reconnue comme maladie professionnelle et que ce soit les patrons qui payent et non plus la Sécurité sociale et les français, comme c'est le cas actuellement.

A force de trop tirer sur la corde, les employeurs réussissent à épuiser leurs salariés et ceux-ci se retrouvent en burn-out complet, le moral dans les chaussettes et avec l'impossibilité d'avoir une vie normale, c'est alors la visite chez le médecin et l'arrêt de travail. Alors que cela n'est pas normal, des députés ont pris les choses en main et souhaitent faire payer les entreprises plutôt que les français au travers de la Sécurité sociale. Une initiative tout à fait logique pour cette maladie qui n'est pas assez souvent reconnue comme maladie professionnelle alors qu'elle est directement lié à l'emploi et aux entreprises.

Le burn-out reconnue quelques fois dans l'année comme maladie professionnelle

Alors que les problèmes dont sont victimes les français proviennent du stress, des obligations et du traitement de la part de leurs employeurs, pour autant, ceux qui se font diagnostiquer en burn-out n'entrent pas dans la catégorie des malades professionnels alors que cela devrait l'être obligatoirement. Seulement quelques dizaines de cas sont déclarés en maladie professionnelle chaque année en France et parce que ceux-ci ont vraiment été diagnostiqués dans un état très avancé d'épuisement.

Du coup, la maladie n'étant pas reconnue comme il se devrait, ce sont les français qui doivent payer alors qu'elles sont provoquées par les entreprises et qu'elles devraient en assumer l'entière responsabilité. Il serait plus logique que cela soit prélevé directement sur les cotisations patronales et c'est pour cela que 26 députés ont décidé de prendre les choses en main et faire enfin reconnaître cette maladie comme il se doit avec un statut de maladie professionnelle.

Une maladie de plus en plus fréquente en france

Nous vous le disions en début d'article, il est de plus en plus fréquent de voir des gens partir en arrêt maladie dans les entreprises suite à une dépression ou un burn-out et cela ne va pas en s'arrangeant depuis plusieurs années. Le gouvernement a été interpellé à de nombreuses reprises à ce sujet et il est temps que quelque chose soit fait pour protéger un peu plus les salariés contre cette pression sans cesse plus forte de la part de bon nombres d'entreprises en France.

A voir maintenant si l'action de ces députés pourra être utile et sera entendue, en espérant qu'un jour, on ne puisse plus nous dire qu'un employé sur quatre risque de finir son année en burn-out comme nous l'a annoncé récemment Cegos, suite à la publication d'un baromètre sur le stress au travail.

Si les patrons doivent payer, peut-être tireront-ils moins sur la corde avec leurs employés. On a le droit de rêver...
1Top
0Flop

Réactions



Vous devez être inscrit pour commenter cet article
Il y en a pour quelques secondes et donne accès à de nouvelles fonctionnalités.

Dans le même style

... Ou pas!