70% des réseaux mobiles mondiaux sont surveillés par la NSA

70% des réseaux mobiles mondiaux sont surveillés par la NSA
Le 08/12/2014 à 04:19 par Robertlemiro

Vu Favoris Temps moyen
9636 0 01 min 00
On se croirait dans un mauvais scénario d'un film de science-fiction, mais non, cela est bien réel. La NSA, l'agence nationale de sécurité des Etats-Unis, espionnerait plus de 70% du réseau mondial de la téléphonie mobile. Pour se faire, elle piraterait les plus grands opérateurs partout dans le monde et laisserait des portes ouvertes afin de préparer sa surveillance de demain...

C'est suite à la divulgation de documents par Edward Snoden, par un média américain du nom de "The intercept", que l'affaire de l'espionnage du réseau mondial mobile par la NSA a été mise à jour et que l'on sait maintenant que depuis plus de deux ans, cet organisme travail sur un grand projet de méga-surveillance des réseaux téléphoniques mobile.  Un projet portant le nom de code "AuroraGold" !

70% du réseau espionné en Mai 2012 par AuroraGold

Lorsque que ces documents ont été dévoilés par cet ex-employé, la NSA surveillait à ce moment là 701 réseaux sur les 985 que possède la planète. Ce qui faisait, il y a de cela plus d'un an et demi, 70% du réseau mondial. Nul doute que ce chiffre est passé depuis à un niveau supérieur.

Lancée en 2011,  AuroraGold est un programme de surveillance des réseaux mobiles et est géré par deux entités de la NSA, le Wireless Portofolio Management Office et le Target Technology Center dans le but d'obtenir des informations et de préparer les futurs espionnages de l'agence. Pour ce faire, plusieurs centaines d’entreprises et consortium internationaux sont espionnés, mais cela ne s'arrête pas là.

Des procédés similaire à ceux des hackeurs

Dans un monde où tout va très vite et où les technologies sont de plus en plus sûres, la NSA ne souhaite pas rester derrière et se retrouver bloquer, là où son souhait serait de tout voir, tout connaitre, tout savoir. Pour cela, la NSA implanterait, à la façon des hackeurs des backdoor chez les grands opérateurs mondiaux afin de pouvoir revenir espionner leur victime quand bon leur semble.

Pour être bien sûr de ne pas se faire avoir, elle espionne aussi plus de 1200 comptes mail d'employés des grands opérateurs téléphoniques mondiaux afin de mettre la main sur des documents qui décrivent les nouvelles technologies misent en place et qui lui permettraient de prendre un temps d'avance pour ses futurs projets d'espionnage. Sur ces documents, on trouverait aussi comment son codé les données des utilisateurs, leur mot de passe et tout ce qui permettrait de pouvoir localiser n'importe quel abonné via son téléphone.

Quand on lit tout cela, franchement, on ne se croirait pas dans un film catastrophe ? Pourtant, c'est bien la réalité, un organisme national d'un pays peut espionner le monde entier, en tout discrétion et toute sécurité... Et dire que l'on se plaint de Facebook... 
3Top
1Flop

Réactions



Vous devez être inscrit pour commenter cet article
Il y en a pour quelques secondes et donne accès à de nouvelles fonctionnalités.

Dans le même style

... Ou pas!