Résultat, classement et résumé de l'étape 18 du Tour de France 2014

Résultat, classement et résumé de l'étape 18 du Tour de France 2014
Le 24/07/2014 à 17:22 par Robertlemiro

Vu Favoris Temps moyen
6689 0 04 min 30
L'étape 18 du Tour de France 2014 emmenait les coureurs aujourd'hui entre Pau et Hautacam pour la dernière étape de montagne de la Grande Boucle 2014. Une étape pour les grimpeurs mais aussi et surtout pour les baroudeurs qui avaient un coup à jouer avec seulement deux cols sur les 145,5km de l'étape !

Une dernière étape de montagne aujourd'hui avant l'arrivée à Paris, dimanche, pour les coureurs du Tour de France. Une dernière étape de Montagne dans laquelle pouvait encore se jouer le podium et bien sûr le maillot blanc à pois rouges du meilleur grimpeur, détenu actuellement par le polonais, Rafal Majka et menacé par Vincenzo Nibali.

Au programme de la journée, 145,5km avec le col du Tourmalet, classé hors-catégorie, et l'arrivée en altitude à Hautacam, classée aussi hors-catégorie. Une étape idéale pour des rouleurs qui savent passer les cols et la première échappée n'a pas tardé à se former.

Une grosse échappée jusqu'à la première difficulté

Dès le premier kilomètres, les attaques ont débuté mais celles-ci n'ont pas été probantes, notamment celle de Perrig Quemeneur repris 3km plus loin, puis aux alentours du 12ème kilomètre, l'échappée était faite et on retrouvait une vingtaine de coureurs en tête alors que le peloton était mené par l'équipe Astana du maillot jaune, Vincenzo Nibali.

Dans cette échappée de 20 coureurs, on retrouvait Nieve (Sky), Herrada, Izaguirre (Movistar), Trofimov (Katusha), De Marchi, Marcato (Cannondale), Boom (Belkin), Bakelants (OPQS), Kadri (AG2R), Ladagnous (FDJ), Oss (BMC), Coquard, Reza, Voeckler (Europcar), Simon (Cofidis), Huzarski, Machado (NetApp), Chavanel, Wyss (IAM) et Guillou (Betagne).

Une échappée qui a rapidement fait augmenter son avance jusqu'à la première côte ou celle-ci avait plus de 4 minutes d'avance avant que le peloton, sans raison apparente sous l'impulsion de l'équipe Astana, se mette en marche pour réduire l'écart. Un écart rapidement descendu à 3 minutes au pied du Tourmalet, la première vraie difficulté du jour. 

Le Tourmalet fait exploser tout le monde

Le Tourmalet était attendu, allait faire mal et cela n'a pas raté avec l'explosion de l’échappée et du peloton des les premiers hectomètres de cette première difficulté de l'étape 18.

Ce fût tout d'abord Sylvain Chavanel qui a tenté sa chance en partant seul avant l'attaque du col comptant 15 secondes d'avance sur les poursuivants à l'entrée du col. Des poursuivants qui perdaient immédiatement un coureur avec le sprinteur, Bryan Coquard. 

5 minutes plus tard, c'est Mikel Nieve et Blel Kadri qui sortent du groupe des poursuivants et se lancent à l'assaut de Sylvain Chavanel. Un assaut très efficace qui permet aux deux hommes de rejoindre Chavanel en quelques minutes à 9km du sommet et de le lâcher immédiatement afin de partir à deux en direction du sommet et de l'arrivée. Derrière, le peloton arrivait dans l'ascension et perdait déjà une bonne partie des coureurs présents avec les sprinteurs et le 12ème du classement général, le belge, Jurgen Van den Broeck, dans le mal comme hier.

A la moitié de l'ascension, les deux coureurs de tête comptaient 45s d'avance alors qu'il n'y avait plus que 40 coureurs derrière dans le peloton et 3 dans les poursuivants avec Trofimov, De Marchi et Huzarski. La course commençait a éclater avec des coureurs dans tous les coins comme souvent dans les grands cols.

Au sommet du col du Tourmalet, la tête de course comptait 1:40 d'avance sur les poursuivants et 4:30 sur le peloton ou plutôt le groupe maillot jaune car celui-ci ne comptait plus que 15 coureurs.

Restait maintenant la descente et la plaine avant d'attaquer la dernière grande ascension du Tour de France 2014 avec la montée vers Hautacam. Une descente où Valverde a tenté sa chance avant d'être repris avant la dernière montée du jour et où José Joaquín Rojas a été disqualifié pour s'être abrité derrière une voiture dans la descente.

Dernière ascension, Vincenzo Nibali confirme qu'il est le plus fort

Arrivés au pied d'Hautacam, les deux hommes de tête ne possédait plus une avance suffisante (moins de 2 minutes), à moins d'un exploit, pour s'imposer et dès lors, c'est Mikel Nieve qui tente seul sa chance laissant Blel Kadri à l'agonie, mais la surprise ne venait pas de là.

Effectivement, derrière, le groupe maillot jaune accélérait et à une dizaine de kilomètres de l'arrivée, c'est Chris Horner qui lance une attaque immédiatement suivi par Vincenzo Nibali avant que le maillot jaune ne le lâche quelques minutes plus tard pour partir seul à l'assaut de la tête de course et la victoire d'étape.  En seulement 1km, Nibali avait collé pas moins de 45 secondes au "peloton".

A 8km, seulement 2km après être parti seul, Nibali reprenait la tête de course et laissait Nieve sur place avec une facilité déconcertante, aucun doute, Vincenzo Nibali était vraiment l'homme le plus fort sur ce Tour de France 2014. Au même moment, c'est Rafal Majka qui part en contre pour sauver son maillot blanc à pois rouges que Vincenzo Nibali menaçaient. Si l'italien remportait l'épreuve, il fallait que le polonais termine 6ème de l'étape. Nne prenant aucun risque, celui-ci a décidé de partir seul.

A 5km du sommet, on s'attendait à une réaction de la part des français qui pouvaient encore prendre la seconde place et l'attaque est venue à ce moment là avec Thibault Pinot et Jean-Christophe Perraud qui ont laissé sur place Alejandro Valverde. Gros suspens à ce moment là, le Tour de France se jouait sous nos yeux et où les français donnaient tout !

A ce moment là, Nibali, seul en tête, possédait 50s d'avance sur Majka et 1:10 sur le groupe Pinot / Péraud alors que Valverde qui tenait le coup, revenait, se faisait de nouveau distancer. Un petit jeu que l'espagnol a continué durant 2km avant de lâcher et de se retrouver à 32s à 4km du sommet sur les français. 

Devant, Thibault Pinot menait toujours le train et a 3km du sommet, revenait quasiment sur Majka qui, après sa victoire de la veille, commençait a peiner. Lle polonais avait réussi a prendre la roue de ce groupe de 3 coureurs et pouvait encore espérer garder son maillot de meilleur grimpeur si cette situation tenait jusqu'à l'arrivée. Derrière, Valverde tenait le coup et maintenant l'écart à 30s avec les deux français, sauvant sa seconde place.

C'est donc Vincenzo Nibali qui remporte l'étape, sa 4ème lors de ce Tour de France 2014 et qui confirme qu'il était vraiment l'homme fort de cette Grande Boucle. Derrière, c'est Thibault Pinot qui prend la seconde place devant Rafal Majka. Rafal Majka conserve donc son maillot à pois et sera le meilleur grimpeur du tour 2014, mais que c'était chaud.

De son côté, Alejandro Valverde a tenu bon mais perd sa seconde place et sort même du podium. Thibault Pinot prend donc la seconde place du classement général alors que Jean-Christophe Péraud est sur la dernière marche. Mais rien n'est gagné il reste encore une chance maintenant pour que le podium change avec le contre-la-montre samedi entre Bergerac et Périgueux.

Les faits importants du jour

  • Abandon de Heinrich Haussler de l'équipe "IAM"
  • Disqualification de José Joaquín Rojas pour s'être abrité derrière une voiture

Classement de l'étape 18 et au général

1Top
0Flop

Réactions



Vous devez être inscrit pour commenter cet article
Il y en a pour quelques secondes et donne accès à de nouvelles fonctionnalités.

Dans le même style

... Ou pas!