Résultat, classement et résumé de l'étape 17 du Tour de France 2014

Résultat, classement et résumé de l'étape 17 du Tour de France 2014
Le 23/07/2014 à 17:21 par Robertlemiro

Vu Favoris Temps moyen
9573 0 01 min 00
L'étape 17 du Tour de France 2014 emmenait les coureurs de la Grande Boucle dans la première des deux grosses journées de montagne dans les Pyrénées avec 3 cols de 1ère catégorie et une arrivée au sommet en hors-catégorie. Une étape à 200% pour les grimpeurs et ceux-ci ont eu tout le loisir de s'expliquer !

Aujourd'hui, les coureurs affrontaient la première journée de haute-montagne dans les Pyrénées avec une étape de 124,5km, courte, mais très intense avec 3 cols et une arrivée au sommet en hors-catégorie. Une étape faite pour les grimpeurs et que les sprinteurs auront eu bien du mal à terminer dans les délais.

Une étape où le maillot blanc à poids rouges allaient être mis à mal et pour que cela n'arrive pas, le polonais porteur du maillot de meilleur grimpeur, Rafa? Majka, a pris les devants et a fait parti de l’échappée du jour afin de ne pas laisser échapper trop de points et garder son maillot à la veille de la dernière étape de montagne. Mais rien n'était gagné car le second du classement faisait aussi parti de l'échappée et la bagarre fût belle toute la journée.

Une grosse échappée qui s'effrite et une attaque biélorusse

Dès le premier kilomètre, de nombreux coureurs sont partis à l'attaque et sont allés jusqu'au premier col de la journée avant d'être rejoint au sommet de celui-ci et qu'une échappée se soit formée avec 22 coureurs au total. Une échappée qui s'est ensuite effritée tout au long des cols de la journée.

Les 22 coureurs de l'échappée étaient Kiryienka , Lopez (Sky), Herrada, Izaguirre, Visconti (Movistar), Rodriguez (Katusha), Majka, Roche (Tinkoff), Fuglsang (Astana), De Marchi (Cannondale), Mollema (Belkin), Kadri (AG2R), T.Dumoulin (Giant), Durasek (Lampre), Van den Broeck (Lotto), Moinard, Velits (BMC), Rolland, Arashiro, Gautier (Europcar), F.Schleck (Trek) et Taaramae (Cofidis). 

A la sortie de Bagnères-de-Luchon, c'est Vasil Kiryienka qui pose une attaque et partait seul à l’assaut des derniers cols de l'étape. Derrière, un groupe de deux coureurs partait en contre avec Nicolas Roche et Jesus Herrada, laissant derrière un groupe de poursuivants de 19 coureurs.

Second col et Kiryienka toujours en tête

En haut du second col, Vasil Kiryienka passait en tête et devançait de plus d'une minute ses deux poursuivants, plus de deux minutes sur les échappés et plus de 5 minutes sur le peloton.

A 29km de l'arrivée, derrière la tête de course, le groupe de poursuivants avec Nicolas Roche et Jesus Herrada était repris et ce groupe était ainsi composé de 16 coureurs avec un peu plus d'une minute de retard à l'entame de la troisième et avant-dernière difficulté du jour. Le peloton quant à lui était toujours à plus de 5 minutes.

Les 16 coureurs en contre étaient Lopez (Sky), Herrada, Izaguirre, Visconti (Movistar), Rodriguez (Katusha), Majka, Roche (Tinkoff), Fuglsang (Astana), De Marchi (Cannondale), Mollema (Belkin), Durasek (Lampre), Van den Broeck (Lotto), Moinard, Velits (BMC), Rolland, Arashiro (Europcar) et F.Schleck (Trek).

L'échappée se reforme dans le troisième col

Avant-dernière difficulté de la journée, le Col de Val Louron-Azet a mis à mal l'avant de la course avec l'avance de Vasil Kiryienka qui a fondu et a finalement été repris au sommet du col par l'échappée du jour qui ne comptait alors plus que 13 coureurs. La descente du col s'est donc déroulé avec 14 coureurs en route vers l'arrivée, dont le meilleur grimpeur, et les 20 derniers kilomètres du jour. A noter que le biélorusse qui avait fait une belle partie de l'étape devant n'avait plus de jus et a finalement été distancé rapidement.

Derrière, le peloton a monté le col à son rythme mais a perdu de nombreux coureurs à tel point qu'en haut du col, le peloton n'était plus qu'un groupe d'une dizaine de coureurs, ceux qui étaient les mieux classés au général avec 2:37 de retard. Comme prévu, cette étape allait être difficile et le dernier col allait être le théâtre d'une grosse explication ! 

Une arrivée explosive en altitude

Alors que le groupe de tête faisait la descente, derrière, le peloton arrivait en haut du dernier col avec une attaque de Romain Bardet dès les premiers kilomètres de descente. Une belle action pour le français qui pouvait espérer reprendre un peu du temps perdu hier mais qui n'allait pas pouvoir profiter de ce moment pour récupérer. L'avance du groupe de tête fondait dans la descente avec à peine plus de 2 minutes en bas et une dernière côte qui laissait se profiler un regroupement alors que Romain Bardet se retrouvait entre les deux avec 30s d'avance sur le groupe maillot jaune.

A 11km de l'arrivée, c'est Pierre Roland, Amaël Moinard, Nicolas Roche et Giovanni Visconti qui fausse compagnie au groupe de tête et partent seuls à l'attaque de la dernière pente. En seulement 1km, ceux-ci avaient fait le trou avec un écart de 16 secondes. 

9km de l'arrivée, les choses sérieuses pour la victoire s’accélèrent avec l'attaque de Giovanni Visconti suivi uniquement par Nicolas Roche alors que Pierre Roland et Amaël Moinard étaient en difficulté. Derrière, Romain Bardet continuait à faire le trou avec quasiment 40 secondes d'avance sur le groupe maillot jaune à 2 minutes de la tête. Thibault Pinot était en passe de perdre sa troisième place et son maillot jaune.

500 mètres plus loin, Giovanni Visconti claquait une nouvelle attaque et lachait cette fois Nicolas Roche pour s'échapper seul vers la victoire. Romain Bardet commençait lui a coincé et perdait du temps sur le peloton avec plus que 15s d'avance.

A 7km de l'arrivée, c'est le meilleur grimpeur du Tour, Rafa? Majka, qui attaque et lâche les autres poursuivants pour partir à la poursuite de l'italien seul en tête et conforter son maillot blanc à poids rouges.  En quelques minutes, celui-ci reprenait les trois poursuivants, Roche, Moinard et Rolland. 33 secondes les séparaient de l'homme de tête. Derrière Romain Bardet, avait toujours 15s d'avance sur le groupe maillot jaune.

A 6km de l'arrivée, Le meilleur grimpeur partait à l'attaque pour rejoindre l'homme de tête mais l'action était surtout derrière avec l'attaque de Jean-Christophe Péraud qui faisait craquer Valverde et laissait entrevoir un podium avec deux français ce soir à l'arrivée. Une attaque qui mis à mal l'avance de Romain Bardet qui rejoint ainsi les premiers du classement général.

A 5km de l'arrivée c'est cette fois Vincenzo Nibali, le maillot jaune, qui attaque et fait définitivement éclater le groupe maillot jaune avec seul Jean-Christophe Péraud qui s'accroche alors qu'ils sont maintenant à 1:40 de la tête de course. Thibault Pinot quant à lui ne peut suivre et se retrouve distancé avec Romain Bardet alors que Valverde remontait derrière. Jean-Christophe Péraud réalisait une superbe performance avec une seconde place au général possible à l'arrivée. Devant, Rafa? Majka, le maillot blanc à poids rouges, revenait sur l'homme de tête formant un groupe de deux pour la victoire.

A 3km de l'arrivée, Vincenzo Nibali dans un grand jour avec Jean-Christophe Péraud dans sa roue, reprenait l'échappée du jour et revenait à 1:30 de la tête alors que devant Rafa? Majka lâchait Giovanni Visconti pour remporter une seconde victoire d'étape sur ce tour.

Victoire donc du polonais Rafa? Majka, qui conforte son maillot de meilleur grimpeur avec 60 points supplémentaires, alors que Giovanni Visconti se classe second et Vincenzo Nibali termine 3ème juste devant un magnifique Péraud qui se rapproche du podium.

Au classement général, pas de changement mais des écarts qui se sont resserrés et qui nous annonce une dernière étape de montagne demain où on devrait voir les grimpeurs tout donner et pourquoi pas des français à la fête. Une étape entre Pau et Hautacam à ne pas rater avec l'ascension du Tourmalet !

Les faits importants du jour

  • Abandon de Simon Gerrans, champion d'Australie qui n'était pas au départ
  • Abandon de Simon Špilak de la team Katusha

Classement de l'étape 17 et au général

2Top
0Flop

Réactions



Vous devez être inscrit pour commenter cet article
Il y en a pour quelques secondes et donne accès à de nouvelles fonctionnalités.

Dans le même style