Les gares de Paris, des lieux à risque pour les arrêts cardiaques

Les gares de Paris, des lieux à risque pour les arrêts cardiaques
Le 09/04/2015 à 01:16 par Robertlemiro

Vu Favoris Temps moyen
709 0 01 min 00
Vous devez vous demander quel est le rapport entre les gares de la capitale française et le taux d'arrêts cardiaques ? Vous vous dites aussi que ces gares n'ont aucune raison de créer plus d'arrêts cardiaques que les autres lieux et pourtant c'est la triste réalité !

Non ce n'est pas une blague, les gares de Paris sont réellement plus dangereuses que les autres lieux de la capitale. Effectivement, alors que celles-ci ne représentent que 1% de la superficie de la capitale, on ne compte pas moins de 20% de tous les arrêts cardiaques parisiens qui frappent en leur sein.

5 gares pour 20% de tous les arrêts cardiaques à Paris

La capitale française compte 5 gares au total et chaque année, 20% de tous les arrêts cardiaques qui surviennent à Paris le sont en ces lieux, d'après une étude publiée mardi par l'INSERM. Une étude qui a étudié tous les cas qui se sont produits sur le sol parisien de 2000 à 2010.

Au total, ce sont 1255 arrêts cardiaques qui ont été dénombrés sur la voie publique (hors des centres médicaux et domiciles) et ceux-ci n'ont rien à voir avec la densité de population des quartiers où ils sont survenus. Toutefois, ils signalent qu'il y a un lien entre le taux d'accidents cardiaques et les lieux fréquentés avec 5 lieux qui se détachent très nettement des autres, les 5 gares de la capitale.

Les sites touristiques aussi fréquentés sont moins touchés

On note aussi dans cette étude que les lieux hautement touristiques ne sont pas aussi touchés que les gares avec 5 fois moins de cas au Louvre, à Notre-Dame ou encore le parc des expositions de la porte de Versailles qui sont pourtant tout aussi fréquentés.

A la suite de ces travaux, les chercheurs ont donc proposé que le nombre de défibrillateurs soient augmentés sur les quais des gares à Paris. Il serait intéressant qu'une étude soit faite sur d'autres villes de France afin de savoir si cela est identique, auquel cas, cela pourrait permettre de mieux cibler la disposition des défibrillateurs dans les villes françaises et permettrait peut-être de faire baisser le nombre d'arrêts cardiaques et les 40 000 décès par an qui y sont liés.
1Top
0Flop

Réactions



Vous devez être inscrit pour commenter cet article
Il y en a pour quelques secondes et donne accès à de nouvelles fonctionnalités.

Dans le même style

... Ou pas!