Soldes chez Virgin : les acheteurs jouent les pourritures

Soldes chez Virgin : les acheteurs jouent les pourritures
Le 17/05/2013 à 10:19 par PseudoEnCarton

Vu Favoris Temps moyen
1890 0 01 min 00
Dans le Virgin Megastore des Champs Elysées, le 13 mai à minuit était l'occasion de faire un beau coup de publicité et de buzz avec des soldes de 50% voire plus. Mais le bilan est plutôt sale.

C'était un coup marketing savamment orchestré pour ce Virgin Mégastore à l'agonie. Le magasin de l'avenue la plus cotée de Paris décidait d'effectuer une journée de soldes spéciaux : - 50% sur la presque totalité des articles du magasin. Plus? Si vous étiez l'heureux propriétaire d'une carte de fidélité, vous pouviez bénéficier de 20% supplémentaires !
L'information a rapidement circulé en une petite nuit et, le lendemain matin 10 heures, une horde de consommateurs avides était déjà au garde à vous.

Quelques heures pour un carnage honteux

Plus d'une centaine de personnes prennent d'assaut le Virgin Mégastore et se ruent sur le rayon le plus intéressant, le numérique. Quand on voit que l'iPad passe de 700E à 350E, on ne se pose plus de question. On en prend deux, trois voir tout le stock. Idem pour tous les autres articles. Ils se revendront dans la foulée sur les sites de bonnes affaires à la eBay ou Le Bon Coin.
D'ailleurs, les plus intelligents ont amené des sacs immenses, d'autres des valises. Soyons fous, prenons tout ce qu'on peut acheter pour le revendre après, même s'il faut attendre une heure et demie à la caisse.

Chaos et agressivité

La tension se fait vite sentir, entre les consommateurs complètement zombies et les vendeurs pris à partie pour départager les acheteurs quand ils ne sont pas juste insultés ou frappés.
L'équipe de sécurité est totalement prise au dépourvu et tente tant bien que mal de restaurer l'ordre, sans succès. Les bornes antivol ne cessent de claironner, pourquoi attendre et payer quand on peut partir avec tout ce qu'on veut gratuitement en se mêlant à la cohue générale. Voilà le vrai principe de ces soldes à la limite de l'émeute.
Il aura fallu 30 minutes pour que le rayon numérique soit vidé.
L'intégralité du magasin est partie, ne restent plus que des déchets de toute sorte (reste de nourriture, Mc Do).

Marché noir, revente et flou

Les consommateurs sont repartis avec l'impression d'avoir fait de bonnes affaires même s'ils ne savent pas encore ce qu'ils ont acheté, dans la précipitation de cette folie consommatrice. Les plus en retard ou les moins agressifs tentent de racheter aux autres ce qu'ils ont raté mais, là encore, il faut se battre pour y arriver. Du liquide circule, le marché noir revient en force devant la devanture du Virgin Mégastore avec du cash à profusion.

Bilan social et Pôle Emploi

A l'origine de l'évènement, c'était un plan social prévu pour le magasin des Champs. Les apprentis clients n'ont bien entendu que faire de cette fermeture et du millier de salariés au chômage, ils étaient là pour grappiller les bribes d'une consommation déchue, allant jusqu'à poser des RTT pour pouvoir être présents.
Certains ont même prôné une conscience et une éthique, ils achètent et contribuent ainsi à améliorer le licenciement...
On se gave sur le dos des travailleurs en faisant montre de compassion et d'empathie.

Un récit trash de l'intérieur

Cette narration, effectuée par Antoine, expose ce qu'il a vu et compris de l'affaire par l'intermédiaire de sa compagne travaillant au Virgin Mégastore depuis 5 ans. Les propos peuvent choquer, l'auteur allant jusqu'à traiter ces "clients" de pourritures.
Cependant, qui pourrait vraiment le plaindre ?
3Top
0Flop

Réactions



Vous devez être inscrit pour commenter cet article
Il y en a pour quelques secondes et donne accès à de nouvelles fonctionnalités.

Dans le même style

... Ou pas!