Vers une digitalisation des casinos français ?

Vers une digitalisation des casinos français ?
Le 23/04/2020 à 15:57 par Nonoob

Vu Favoris Temps moyen
277 0 01 min 00

La France compte 190 casinos terrestres. Contrairement à d'autres pays, les locaux sont imposants et les maisons de jeux subissent les coûts liés à l'exploitation des établissements. Certains célèbres casinotiers comme Partouche et Barrière ont fini par mettre la clé sous la porte suite au manque de rentabilité et à l'instabilité financière. La France se dirige-t-elle vers la digitalisation des casinos ?


Casinos en ligne : l'avenir ?

Les casinos terrestres de France peinent de plus en plus à maintenir leurs finances, sans parler de la crise Covid-19 qui ajoute un coup de marteau supplémentaire aux établissements physiques. La question du jeu dans l'Hexagone demeure délicate, étant donné que les casinos proposent des jeux d'argent qui comportent des risques comme la dépendance et l'endettement.

Cependant, sur un plan purement économique, il va de soi que la vision d'avenir des établissements de jeu porte sur leur viabilité et sur les bénéfices. L'idéal serait donc de pouvoir ouvrir des plateformes en ligne pour répondre à une demande bien connue en France. Nous sommes encore loin de voir les sites français se développer sur le World Wide Web puisque la loi n'autorise pas les casinos terrestres à proposer des jeux en ligne à leurs clients.

Internet, une étape inévitable ?

Bien qu'actuellement la situation soit plutôt cristallisée, il est probable que dans les années à venir, le marché des casinos français sera bien différent. A l'instar d'autres pays comme le Québec, la Belgique ou la Suisse, il est fort à parier qu'on voit des casinos en ligne pousser comme des champignons. En 2020, les casinos en ligne payants et légaux au Québec sont nombreux et permettent aux joueurs de miser en ligne en toute sécurité.

En effet, la digitalisation des entreprises est en bonne voie et jouer au casino en ligne serait banalisé, comme l'achat de livres sur Amazon, la réservation de billets d'avion, etc. Les casinos terrestres pourraient donc jouer la carte de la transformation numérique pour obtenir le droit d'exercer leur activité sur le net.

La Canada, un modèle à suivre ?

Avec des limites drastiques, le gouvernement canadien a permis aux maisons de jeux en ligne de prendre leur envol. En Europe et notamment en France, ce n'est aujourd'hui pas possible car les opérateurs de casino se trouvent confrontés à des contraintes juridiques et morales.

En effet, en France, l'ANJ (anciennement ARJEL), chargé de la prévention, du contrôle et de la distribution de licences concernant les jeux en France, estime que les risques liés aux jeux sont trop élevés. Néanmoins, n'oublions pas qu'en 2010, une loi a détendu les mesures strictes en autorisant les jeux prenant en compte les capacités du joueur comme le poker, les paris sportifs et les jeux de cercle. Les jeux de hasard (roulette, machine à sous, etc), étant jugés plus risqués, n'ont toujours pas fait l'objet d'une autorisation gouvernementale pour le moment.

En revanche étudier la question pourrait être une bonne idée, vu que les casinos en ligne pourraient représenter une réelle opportunité économique pour l'Hexagone, à l'instar du Canada qui a vu naître de nouveaux emplois spécifiques liés à l'exploitation des jeux.

1Top
0Flop

Réactions



Vous devez être inscrit pour commenter cet article
Il y en a pour quelques secondes et donne accès à de nouvelles fonctionnalités.

Dans le même style

... Ou pas!