Fiché à la banque de France, les prêts FICP sont faits pour vous !

Fiché à la banque de France, les prêts FICP sont faits pour vous !
Le 26/02/2018 à 16:35 par margot

Vu Favoris Temps moyen
807 0 00 min 57

Lorsqu'on est fiché à la Banque de France, il est normal de se demander s'il est possible ou non d'obtenir un prêt auprès d'une banque puisqu'on est interdit bancaire. Dans une telle situation, on se retrouve automatiquement dans le fichier de la Banque de France dans la catégorie des incidents de remboursements des crédits aux particuliers (ficp). Bien que surendetté et qu'il soit donc difficile de pouvoir obtenir un crédit, ce n'est pas impossible. Plusieurs solutions sont envisageables, même en ligne et avec peu voire sans justificatif, comme le rachat de crédit, le prêt hypothécaire, le prêt à l'étranger, etc.


Comment savoir si on sera fiché longtemps ?

La première question qu'on se pose est comment savoir si on sera fiché longtemps et à quel moment on sera enfin défiché. La bonne nouvelle c'est que le fichage à la Banque de France n'est pas éternel, fort heureusement. On distingue trois niveaux de fichage à savoir :
  • FICP : Fichier national des Incidents de remboursements des crédits aux Particuliers
  • FCC : Fichier Central des Chèques
  • FNCI : Fichier National des Chèques Irréguliers
En d'autres termes, le fichage ne dépasse généralement pas cinq années suivant une situation régularisée. Auparavant, cette durée était de dix ans selon les cas.

S'il est impossible de régulariser sa situation en s'acquittant de ses dettes, il faut attendre un certain temps avant de pouvoir refaire une demande de crédit. Plusieurs cas se distinguent :
  • 5 ans de fichage si la raison concerne un retard de remboursement de crédits.
  • 10 ans, 7 ans ou 2 ans en cas de surendettement (durée variable selon chaque dossier et en fonction d'autres critères spécifiques).
Dans le doute et pour avoir une réponse plus rapidement et plus facilement, le mieux est de vérifier directement avec la Banque de France qui étudie chaque cas selon des critères bien spécifiques notamment selon le type de fichage.

Prêt hypothécaire et rachat de crédit : des solutions pour FICP ?

Faire un crédit est une pratique courante et normale pour n'importe quel individu. Là où la situation peut devenir problématique, c'est lorsqu'on accumule un prêt pour ceci, un micro-crédit pour cela, un crédit personnel en plus et qu'on se retrouve coincé lorsqu'il faut les rembourser. Ainsi, on se retrouve fiché à la Banque de France dans le FICP.

Sans régularisation d'une situation de fichage auprès de la Banque de France, il est difficile de pouvoir obtenir un nouveau crédit mais c'est quand même possible grâce au prêt hypothécaire et au rachat de crédit.

Le prêt hypothécaire consiste à faire une demande de crédit à la condition de mettre un bien immobilier ou plusieurs en hypothèque. Ainsi, dans le cas d'une incapacité de remboursement de ce crédit, la banque sera autorisée à saisir et à mettre en vente le ou les biens hypothéqués.

Le rachat de crédit permet à un organisme de racheter tous les crédits en cours pour en faire une échéance unique chaque mois avec un prêt, un taux, un échéancier et un remboursement uniques.

Faire un crédit étranger : comment ça marche ?

Faire un prêt à l'étranger est également possible dans la mesure où une banque qui n'est pas française et qui ne fait pas partie de l'Union Européenne ne peut pas accéder aux fichiers de la Banque de France. Ainsi, un crédit étranger peut être une solution pour obtenir un prêt FICP.

Il sera donc possible de faire une demande de prêt et d'avoir un crédit rapidement et facilement dans ces conditions mais il faut veiller et ne pas se retrouver en difficulté supplémentaire et penser à régulariser sa situation au plus vite.

D'autres solutions pour obtenir un prêt quand on est fiché au FICP

Il existe d'autres solutions pour obtenir un prêt quand on est fiché au FICP de la Banque de France. On peut citer par exemple :
  • la vente en réméré : à condition d'être propriétaire d'un bien immobilier, il est possible de vendre avec faculté de rachat. Dans ce cas, vous pouvez continuer à occuper votre logement mais vous devrez verser un loyer à l'investisseur qui achète votre bien immobilier afin que le notaire se charge de rembourser vos dettes grâce à ce loyer.
  • Le prêt sur gage : auprès du crédit municipal, on obtient un prêt en échange d'un objet d'une certaine valeur. Ensuite, soit on récupère l'objet en question en régularisant le prêt et les intérêts, soit l'objet sera mis aux enchères et on encaisse la différence si le prix de vente dépasse le montant des dettes.
  • L'emprunt auprès de particuliers : emprunter de l'argent à des particuliers plutôt qu'à des établissements bancaires.
  • Le micro-crédit : notamment pour les personnes qui touchent le RSA et qui ont besoin de financement, par exemple, pour se lancer dans la vie active.
1Top
0Flop

Réactions



Vous devez être inscrit pour commenter cet article
Il y en a pour quelques secondes et donne accès à de nouvelles fonctionnalités.

Dans le même style

Ah mince, pas d'articles similaires, quelle bande de branleurs ces éditeurs quand même

... Ou pas!