Quelques conseils pour réussir son entrée au conservatoire de musique en tant que guitariste

Quelques conseils pour réussir son entrée au conservatoire de musique en tant que guitariste
Le 20/04/2018 à 10:51 par margot

Vu Favoris Temps moyen
142 0 01 min 00
Vu le nombre d'artistes désireux de faire carrière en tant que guitariste, on pourrait penser que la concurrence aux concours d'entrée au conservatoire du musique est extrême et qu'il faut redoubler d'inventivité pour y arriver. Cette idée, pas forcément vraie, incite les amateurs de "gratte" à pousser l'originalité très loin, parfois même au risque de tomber dans l'excès.

Peu de guitaristes professionnels sont passés par le conservatoire

Ce qu'il faut garder en tête, c'est que peu de guitaristes professionnels sont passés par le conservatoire de musique au début de leur carrière. On retrouve dans ces écoles beaucoup plus d'étudiants en instruments rares qu'en instruments classiques. En effet, le saxophone, le tuba ou encore le trombone sont bien plus communs dans ces établissements que la guitare, la basse ou encore la batterie.

Il faut donc se sortir de l'esprit que la concurrence de guitaristes aux concours d'entrée au conservatoire est rude. Ce n'est pas le cas.

Connaître les bases reste un essentiel

Une autre idée préconçue est que le jury ne sélectionnera les candidats que pour leur performance musicale. Encore une fois, ceci est faux. La prestation musicale est un point fort du concours, certes, mais elle n'est de loin pas la seule. Vous pouvez avoir à faire à un jury qui vous posera des questions basiques de solfège par exemple.

Evidemment, ce n'est sans doute pas la partie qui vous passionne le plus. Mais vous imaginez-vous rater le concours à cause d'une mauvaise réponse à une question de ce type ? Prenez donc le temps de réviser vos bases, même si cela vous ennuie. Des plate-formes en ligne comme HGuitare.com proposent de nombreux petits exercices ludiques qui rendront cette étape un peu plus agréable. Vous pouvez également tester la dictée musicale autonome, qui renforcera vos acquis en la matière.

Sortir des sentiers battus sans prendre trop de risques

Bien sûr, il faudra être inventif et original lors du concours d'admission. Il ne faudra pas jouer un air entendu et réentendu maintes fois sans y apporter une touche personnelle et originale. Mais il ne faudra pas non plus aller trop loin dans l'insolite, au risque de choquer votre jury ou de dénaturer trop profondément le morceau. Il faudra tout de même qu'il soit reconnaissable.

Vous pouvez également opter pour un morceau beaucoup moins courant, mais encore une fois, ne cherchez pas trop loin. Vous risquerez de sélectionner un morceau qui ne touchera pas du tout votre jury et perdrez ainsi des chances de succès.

A vous, donc, de trouver le juste milieu entre une prestation originale mais accessible à tous, à laquelle vous apporterez une touche personnelle sans pour autant déformer le morceau.

Soutenir sa prestation oralement

Là où vous pourrez faire toute la différence, c'est surtout à l'oral. Expliquez pourquoi vous avez choisi ce morceau. Faites ressentir votre passion, mais surtout votre culture musicale. Il ne suffit pas de citer un grand musicien pour se démarquer. Insérez dans votre discours des notions d'histoire de l'art musical par exemple.

Cette partie doit être très concise, la pratique de l'instrument devant rester le point central de votre prestation. Mais sachant que toutes les prestations de vos concurrents seront de qualité, c'est bien ici que vous pourrez faire pencher la balance dans votre sens pour vous démarquer.
1Top
0Flop

Réactions



Vous devez être inscrit pour commenter cet article
Il y en a pour quelques secondes et donne accès à de nouvelles fonctionnalités.

Dans le même style

... Ou pas!